L’étude sur les logements vacants dans le Gers : Les outils et dispositifs pour lutter contre la vacance

publié le 7 décembre 2021

Selon les données INSEE 2018, le Gers compte 10,6 % de logements vacants, ce qui représente 11 800 logements inoccupés. Si le Gers avait une vacance similaire au taux de vacance de la France (8,2 %), le département aurait 2 630 logements vacants en moins.
Alors, comment analyser la vacance sur un territoire ? dans quel contexte la vacance augmente-t-elle ? quels sont les outils et dispositifs pour lutter contre la vacance ? Quels leviers la collectivité peut-elle actionner quand le propriétaire veut vendre son bien ? Comment l’accompagner dans la réalisation de travaux préalable à la location ? quels outils lui proposer pour sécuriser la mise en location ? comment remédier à la rétention des logements situés au-dessus des commerces ?
Des réponses apportées par l’étude menée par l’Observatoire Départemental de l’Habitat du Gers.

Après une phase de pré-diagnostic réalisé par la DDT en 2020, le cabinet CODRA Conseil a mené en 2021, une étude sur 10 communes gersoises (Condom, Saint-Puy, Valence-sur-Baïse, Montréal, Eauze, Mirande, Pavie, Gimont, Lombez, Samatan) en vue :
- d’ appréhender les situations rencontrées dans le département et d’ en comprendre les causes,
- de comprendre l’impact des dynamiques territoriales en jeu,
- et enfin, d’apporter aux élus de l’information sur les outils et dispositifs permettant de lutter contre la vacance.


Télécharger :